top of page

Va te faire Maître !




Le titre n'est pas de moi. C'est Antonio Nardone, le talentueux galeriste louviérois et actuel directeur artistique du Musée de la Franc Maçonnerie à Bruxelles, qui en fit la découverte sur un pin's trouvé sur une brocante. Louviéroise l'est aussi la collagiste Emelyne Duval. Un Ovni, cette fille. Rousse, belle comme la nuit, talentueuse et sympathique en diablesse, elle avait initié une série de collages à partir de vieilles revues maçonniques. Là, il n'en fallait pas plus pour donner à Antonio le découvreur l'idée de lui commander une soixantaine de tableaux, et à ses amis, maçon•nes ou pas du tout, des textes autour du l'idée de Maître. La maîtrise est l’un des grades de la Franc-Maçonnerie. Maître de qui, maître de quoi ? Lignes, couleurs, objets : ici tout est symbole, la rondeur d’un O comme la forme d’une équerre. Les collages sont accompagnés de textes poétiques, surréalistes, engagés, comme autant de jeux de lettres qui résonnent avec la construction collagiste. Profanes ou maçon·nes, amoureux et amoureuses des formes et des couleurs, ce livre est pour vous, dit le catalogue. Vous me connaissez, on me dit Maître, je rétorque Maîtresse. Et j'ai commis ce petit texte qu'Antonio ne m'en voudra pas de reproduire ci-dessous.


Il existe de petits maîtres en nœud pap’

Encore moins féministes que le Pape.

 

Quoi ? Une femme dans leur loge ? 

Qu’illico on la déloge !

 

Plutôt qu’avec l’égalitése compromettre

Sûrs d’eux, ces petits maîtres 


Refusent que l’ancienne loi l’on abroge

Et continuent de l’entre-soi à faire l’éloge.

 

Et si parfois, grands seigneurs,

Ils proposent de convier quelques Sœurs

 

Et à l’usage décident qu’on déroge

C’est un droit qu’eux seuls s’arrogent.


Nous faut-il le prendre comme une faveur ?

Les en remercier, la bouche en cœur ? 


Juif, nègre, arabe, oui. Mais femme ?

De l’universalisme ils ne seraient plus fans ? 


Mes Frères, ces restes de patriarcat

Faites-les donc voler en éclats !

 

Et qu’en vos loges advienne l’égalité, 

La Fraternité, la Sororité, l’Adelphité !






L'expo est visible au Musée de la Franc Maçonnerie jusqu'au 20 juillet. Allez-y, c'est kitsch, irrévérencieux, étrange et drôlement beau. Illustration @Antonio Nardone

ความคิดเห็น


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page